Lifestyle·Zero waste

Déclic Slow Life 

Je ne sais pas vraiment comment cette nouvelle direction, nouvelle façon de voir les choses et d’aborder la vie, a commencé.
Une chose est sûre c’est qu’elle tend à s’installer pour de bon, assez naturellement et loin d’être une tendance passagère. C’est le regard que l’on porte et surtout la prise de conscience qui s’affine. Mais vous allez me dire, de quoi parle-t-elle ?

bea-johnson-zero-dechetDans un premier temps j’ai découvert la mouvance Zéro déchets.
D’abord quelques brides sur les réseaux sociaux qui m’ont amèné à la lecture du livre de poche écrit par la papesse Béa Johnson, puis un bon timing m’a donné la chance de voir sa conférence à Beaupréau. Et enfin la sortie quasi simultanée du livre illustré de la famille Zéro déchet a fini de me convaincre.

J’allais dompter ma poubelle !

Parce que finalement pour jeter moins, il suffit de consommer moins.

C’est à ce moment précis que 2 phrases se sont installés comme une petite voix dans ma tête a chacune de ces occasions :

Dans le cas d’un nouvel achat :

  • est ce que j’en ai vraiment besoin, mais genre vraiment ?
    (90% du temps la réponse est non !)

Dans un autre cas :

  • depuis combien de temps je n’ai pas utilisé/porté ce truc ?
    Si la période dépasse les 6 mois: je donne, je tri, je recycle, je vends, etc., mais je ne jette pas hein !!!

C’est dans cet élan que le minimaliste a fait son entrée.

Privilégiez les moments et les expériences plutôt que le matériel.

famille-zero-dechet-livreC’est ce qui a fait écho en moi. Vivre l’instant présent et profiter de chaque moment plutôt que de se consacrer sur ce que l’on ne possède pas encore. Viser l’essentiel ! A défaut du superflus qui nous égare.

Dans cette réflexion, je n’oublie pas le bien et bon manger. Bio de préférence, je privilégie les producteurs locaux, le vrac pour limiter les emballages, je fais mon marché le samedi matin dans ma ville, et sinon c’est vente à la ferme.
Je me suis essayé à faire des yaourts maison mais surtout j’ai mon propre potager depuis l’année dernière. Je suis à mille lieux d’être autonome mais ça  me permet de faire l’apprenti jardinier et d’expérimenter, j’adore ça !
J’ai fait tous mes semis cette année grâce aux graines récoltées la saison dernière. Ce cycle de la vie végétale et l’ingéniosité de la nature me fascine au plus haut point.

Et là, j’en suis à rendre ma salle de bain zéro déchets.
Tri des médicaments, savon pour le corps (Le moulin à savon : producteur local!), shampoing solide Lamazuna, oriculi pour ne plus utiliser de coton-tige, et dentifrice maison !

The show ZD must go on :)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s